Pour fêter la sortie de son numéro 41 et donner corps au dossier que nous consacrons à la scène slam, Mouvement vous convie à une soirée de concerts, le 27 octobre 2006, à Canal 93 (Bobigny), autour des artistes figurant sur la compilation Mouvement / Slam.

« Lorsque le projet a germé de lui consacrer un mini-dossier dans ces colonnes et de réaliser un CD compilation (1), écrivons-nous en introduction du dossier qui lui est consacré, sous le titre de « Zones franches », dans le numéro de Mouvement actuellement en kiosque, le slam ne connaissait pas l’engouement et l’exposition médiatique massifs dont il bénéficie à cette heure. Entre-temps, le succès emblématique de Grand Corps Malade a contribué à faire sortir ce mouvement de la semi-confidentialité dans laquelle il avait pu, depuis une dizaine d’année, se développer en France. On peut s’en inquiéter, si l’on se rappelle que, comme le dit Ramuntcho Matta (derrière Chris Marker) ailleurs dans ces pages, “le succès est un piège pour écarter le créateur de l’essentiel”
. A voir, également, certaines grosses maisons de disques, impatientes d’exploiter ce nouveau filon, rivaliser de précipitation pour sortir leurs propres compilations : le slam, intimement lié à la scène et à la vie, à l’idée de “performance”, peut-il s’accommoder du format CD ? Le risque est grand, en effet, de voir l’élan d’origine se diluer dans le marketing ; de voir proliférer le “mauvais slam”, comme il y a vraiment du “mauvais rap”.
Mais on peut également se féliciter de voir enfin revenir les banlieues, pour la première fois depuis l’apparition du rap, justement, sous les feux de la rampe : car les racines du slam se trouvent bien dans ces “communautés périphériques” – pour reprendre le titre d’une installation
“in progress” du plasticien Melik Ohanian(2) – auxquelles on dénie souvent le droit à la parole. On peut se dire que le slam saura arraisonner le disque (les albums de Spoke Orkestra ou de Vibrion en attestent déjà) comme il a su fructifier en se mixant à d’autres disciplines, la musique (qu’il s’agisse du hip-hop ou d’autres musiques de tradition orale), le théâtre, les arts de la rue. Parce qu’il se trouve au cœur de ces champs de frictions qui nous passionnent, artistiques – où se situent les frontières avec la performance, de la musique et la poésie sonore ? – et politiques ; parce qu’il possède indéniablement, comme le rappelle ici Frédéric Deval, “une fonction sociale d'exutoire” ; parce qu’il est par essence, et pour longtemps espérons le, “indisciplinaire”, il nous a semblé important de donner la parole à quelques acteurs de ce mouvement, d’esquisser avec eux des pistes de questionnements. »
Pour prolonger ce dossier et célébrer la sortie de ce numéro, Mouvement vous convie, le vendredi 27 octobre, à une soirée de concerts à Canal 93, permettant de découvrir sur scène une partie des artistes – parmi les principaux représentants de ce mouvement – ayant participé à la compilation Mouvement / Slam : avec notamment le Collectif 129h, Ucoc, Slam ô Féminin, Dgiz, Chimère, D' de Kabal, Frédéric Nevchehirlian, Yohan Guyot Baron, Vers Sain Rhétorique + Barbie Tue Rick et Lee Harvey, Asphalte, Marco et Veence Hanao... Venez nombreux – d’autant que l’entrée est libre !

David Sanson

1. Réalisée en collaboration avec Melodik et Canal 93, la compilation Mouvement / Slam, proposant 26 titres exclusifs présentés par Toni Morrison, est envoyée aux abonnés de Mouvement
avec ce numéro.
2. On peut en entendre un extrait, enregistré à Dakar en 2005, sur le CD
Mouvement / Slam.

Soirée slam organisée par Canal 93 et Mouvement, le 27 octobre de 20h30 à 23h (entrée libre) à Canal93, 63, avenue Jean Jaurès, à Bobigny. Tél. 01 49 91 10 50 www.canal93.net

. .Canal 93
63, avenue Jean Jaurès
.Bobigny
.01 49 91 10 50 .

David SANSON Publié le 18-10-2006


Source: mouvement.net