samedi 25 mai

« […] nous ne pouvons pas présupposer avec arrogance que les formes de vie et les énoncés du sécularisme progressiste épuisent nécessairement les façons de donner sens à sa vie et de vivre de façon accomplie dans ce monde. En prendre conscience m’a conduite à considérer ma propre certitude politique sur les motivations de certains courants du mouvement islamiste comme l’effet d’une forme de provincialisme intellectuel. », p.8-9 «Mais les questions que j’ai été amenée à me poser, et que j’aimerais poser aux lecteurs... [Lire la suite]
Posté par littlevampire à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 25 mai

Boris Cyrulnik : stop ou encore ? (1ère partie)

Dans une récente pastille radiophonique, la distorsion de la réalité opérée par le célèbre médecin a atteint des proportions record. Cette nouvelle prouesse amène à lever le voile sur un trompe-l’œil dont l’étendue et la persistance ne laissent pas d’étonner. Les implications politiques de ses opinions, massivement diffusées sous les atours d’une parole de sagesse pétrie de science et d’humanisme, sont suffisamment sérieuses pour qu’on s’y penche. Depuis plusieurs années, Boris Cyrulnik dispose d’une carte blanche dominicale... [Lire la suite]
Posté par littlevampire à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 24 mai

Ann Laura Stoler, La chair de l’empire. Savoirs intimes et pouvoirs raciaux en régime colonial

Lundi 27 mai 2013 17H15 à 19H30 Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, Paris, Salle Dussane " L’homme reste homme tant qu’il est sous le regard d’une femme de sa race ». Dans les colonies, cette phrase n’a rien d’un paisible constat. Comme le montre avec force Ann Laura Stoler, c’est une injonction qui trahit une inquiétude, inséparablement raciale et sexuelle, sur l’ordre du monde colonial. Cet ouvrage déjà classique participe d’un renouveau des études coloniales, qui nous invite à penser ensemble le colonisateur et... [Lire la suite]
Posté par littlevampire à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 21 mai

"Je n'ai jamais eu le sentiment d'être une femme juive". Chassée d'Allemagne en 1933, d'Europe en 1941, c'est cependant à partir de la question juive qu'elle s'est orientée historiquement, politiquement. Hannah Arendt © G4GTi - 2013 Mais, à travers le peuple juif, dit-elle, c'est l'humanité entière qui est atteinte par la catastrophe des années 40. La philosophie telle qu'elle l'entend doit porter le fardeau du terrible XXe siècle où elle cherche à identifier "Les origines du totalitarisme". Avec ce livre, elle devient... [Lire la suite]
Posté par littlevampire à 13:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]