Il n'y a pas de SOS Papa à Nantes mais qu'à cela ne tienne, à la rentrée 2015, la CAF de Nantes a lancé à grand renfort de communication, des séances de groupes de paroles de pères divorcés, séparés ou en instance de séparation. Ce que certains participants ont pu entendre dans ces groupes de paroles les a littéralement effrayés : négation ou symétrisation des violences conjugales contre les femmes (que plusieurs participants présentent comme une mode inventée pour obtenir le divorce aux torts de l'homme), victimisation des hommes, clichés misogynes classiques allant des « séductrices manipulatrices » aux « mauvaises mères» en passant par le vocabulaire animalier pour décrire les femmes, dénonciation d'une soit-disant société matriarcale, légitimation de la théorie du « syndrome d'aliénation parentale», etc …

Lire la suite : Honte___la_CAF_de_Nantes