Dans un communiqué de presse daté d’aujourd’hui, le Tribunal constitutionnel allemand vient de déclarer contraire à la constitution la stérilisation forcée  des personnes trans’ pour accéder au changement d’Etat civil!

Depuis le 1er janvier 1981 il existe en Allemagne la loi sur la transexualité, la Transsexuellengesetz, qui  régit les conditions de modification du prénom (ce que l’on appelle la „petite solution“) ainsi que de l’état civil (la „grande solution »).

Jusqu’à présent, la „grande solution“ exigeait une « stérilisation définitive » des personnes trans’ ainsi qu’une « opération chirurgicale modifiant les caractères sexuels afin de les aligner clairement sur le phénotype de l’autre sexe.“

Ces règlements de la „grande solution“ viennent d’être déclarés incompatibles avec la dignité humaine et le droit à l’intégrité physique.

Selon les juges suprêmes du Tribunal constitutionnel fédéral, « il est inacceptable d’exiger d’une personne trans’ qu’elle se soumette à des opérations implicant de tels risques potentiels ainsi que des atteintes et des dommages sur la santé seulement dans le but de prouver le sérieux et l’aspect définitif de sa transexualité“.

Cette décision entre en vigueur immédiatement. Les passages correspondants de la loi sur la transexualité viennent d’être abrogées.

Source : Yagg